Les Harlem Globetrotters- Toujours là et pas une ride

By
Updated: décembre 12, 2013
Music_21

 

Je m’approche doucement de la cinquantaine et tout comme des milliers d’adulte de ma génération, je fais parti de ceux qui étaient émerveillés par le talent fou de ces Basketteurs aux couleurs du drapeau Américain. Je ne ratais jamais une de leur diffusion. J’attendais tous ces moments avec impatience, comme pour le jour de noël. Collé au petit écran, j’attendais les oreilles bien tendues retentir les premières notes de leur hymne si connu “Sweet Georgia Brown” et gare à celui qui voulait changer la chaîne ou même oser parler durant l’entonnement.

Mais le moment inoubliable et celui où mon père fit éruption dans ma chambre, deux tickets à la main en criant : “On va voir les Harlem Globetrotters, j’ai trouvé deux billets”. Laissez-moi vous dire mon cœur a sauté quelques pulsassions.

Ce fût fantastique, une soirée magique. Mon Joueur préféré, le grand James « Twiggy » Sanders était ce soir là en grande grande forme et m’a fait rire aux larmes.

Assez de souvenirs et revenons sur les origines de cette équipe mythique qui n’a pas pris une ride.

Natif de la grande ville de Chicago, les Harlem Globetrotters est l’une des plus célèbres organisations du sport professionnel et du divertissement. Fondée par un petit homme du North Side de Chicago, Abe Saperstein, elle se compose principalement d’un groupe d’athlètes afro-américains de la côte Sud émergeant directement d’une équipe d’athlètes de Wendell Phillips High School. Les Globetrotters ont été basées à Chicago pendant 50 ans, de 1926 à 1976.

Saperstein a donné ce nom des Harlem Globetrotters à son èquipe pour deux raisons. D’abord, il voulais capitaliser sur le fait d’avoir la première équipe itinérante de joueurs de basket noirs, certainement une nouveauté des années 1920 et Harlem représente le centre de la culture afro-américaine de cette époque.

ensuite, Saperstein voulait que le publique pense que son équipe avait parcouru le monde entier, cultiver la légende. Voilà comment le nom des Harlem Globetrotters est né.

Mais les Globetrotters n’ont pas toujours étaient des mi-pros mi-clowns. En effet,

à la fin des années 1930, les joueurs faisaient les pitres pour divertir la foule mais aussi pour se donner une chance de reprendre leur souffle pendant l’action. En fait, c’est au tout début des années 1950 que les Globetrotters connaissent un grand succès, considérée l’une des plus belle équipes de basket-ball du monde, ils remportent le tournoi de basket-ball professionnel en 1940 et battent les puissants Lakers de Minneapolis lors d’un match au Chicago Stadium en 1948.

De grands joueurs ont eu la chance de porter les couleurs des Globetrotters.

Des stars telles que Marques Haynes, « Goose » Tatum, Meadowlark Lemon, le grand James « Twiggy » Sanders ou encore Curly Neal, font définitivement parti des icones de cette équipe formidable.

Vous savez quoi? ils seront de retour au centre Bell de Montréal le 4 avril 2014, je compte dèjà les jours, les minutes, les secondes…