Ottawa ceux qui jouent pour toi te salut!

By
Updated: janvier 10, 2014
sport_34

 

 

Les chances de rentrée  en séries éliminatoires s’amincissent peu à peu pour les Sénateurs d’Ottawa. Désormais en danger, l’équipe a joué 31 matchs en saison sur un total de 51. Comment est-ce possible?  Tout d’abord les choses sont très différentes cette année. Et ensuite, le format des séries éliminatoires est basé maintenant sur les divisions, plus sur les conférences, dorénavant les trois meilleures équipes de chaque division s’assurent une place en Série.

Le parfait scénario pour les Sénateurs d’Ottawa serait qu’ils gagnent trois ou quatre matchs consécutifs, et cela dans l’hypothèse que toutes les équipes les plus fortes de la conférence de l’Est perdraient  toutes quatre matchs de suite  et en même temps. On peut croire au père Noël, mais c’est peu probable.

Mais je ne peux pas parler des Sénateurs d’Ottawa sans parler de celui qui fut leur capitaine de 1999 à 2013, Daniel Alfredsson. Mais une date restera à jamais marquée dans la mémoire collective de tous les partisans  des Sénateurs. le 5 juillet 2013, date à laquelle, après une carrière lumineuse, remplie de trophées et de récompenses, l’ailiers droit favoris d’Ottawa quitte l’équipe et endosse pour une seule saison et une modique somme de 3.5 millions le maillot des Red Wings de Détroit.

Croyez-moi, Les partisans des Sénateurs d’Ottawa ont de la misère à digérer un  tel événement, l’image de Daniel Alfredsson arborant les couleurs des Red Wings de Detroit frôle l’abomination. Mais ne vous méprenez surtout pas car l’ancien capitaine a admis avec grande sincérité avoir encore de la difficulté à enfiler ce chandail et à réaliser qu’il ne fait plus partie des Sénateurs. J’espère que sa en consolera quelques uns.

Au début de sa 18ème saison dans la LNH et ses 41 ans qu’il vient de fêter le 11 décembre,  Daniel Alfredsson s’habitue petit à petit à  ses nouvelles couleurs, mais surtout à profiter de sa nouvelle vie et profiter un peu plus des plaisirs familiaux. Va-t-il raccrocher ses patins ? En tous les cas ça sent le sapin pour Alfredsson…

Mais il faut garder espoir et venir supporter cette équipe fondatrice de la LNH, les voir évoluer sur la glace du Centre Canadian Tire de Kanata est égale a assister à un moment d’histoire. Bon vent Silver Seven !!!